La légende Porsche débute à Téloché






Les courses automobiles d’aujourd’hui ont bien changé par rapport à celles de notre enfance voire plus vieilles. C’est notamment le cas avec les 24 Heures du Mans. De 1951 à 1981, Porsche Motorsport préparait et réparait ses voitures dans un lieu inimaginable aujourd’hui. Cela se faisait dans un petit garage dans la rue du 8 Mai à Teloché, un village à quelques kilomètres au sud du Mans. 

Avant le début de la course des 24 Heures du Mans, les voitures de course doivent être préparées et réglées suite aux essais. Jusqu’au début des années 1980, les stands n’existaient pas sur le circuit des 24 Heures du Mans. Au lieu de le faire à côté du circuit, les différentes équipes de constructeurs se trouvaient un endroit tranquille dans les alentours du Mans dans des garages de petits villages, voire dans des garages du Mans. Les équipes d’ingénieurs et de mécaniciens étaient ainsi au calme pour se concentrer sur leur travail. Cette tradition a pris malheureusement fin dans les années 1980 avec l’arrivée  Porsche a participé pour la première fois aux 24 Heures du Mans en 1951 en amenant en France quatre Porsche 356/4 SL Coupé, spécialement préparées à Zuffenhausen. A la veille de la dix-neuvième course des 24 Heures du Mans en juin 1951, les mécaniciens travaillent énormément sur deux Porsche argentée portant les numéros 46 et 47. L’atmosphère est tendue. Tout ne se passe pas comme prévu. Trois des quatre Porsche 356 voitures SL préparées à Zuffenhausen n’ont pas survécu aux essais des 24 Heures du Mans. La nuit avant la course, les mécaniciens essayent tout ce qu’ils peuvent pour réparer la voitrue n°47, mais en vain. Porsche engage au finale une seule voiture dans la course : la Porsche n°46. Le monde de l’automobile est stupéfait d’apprendre que Porsche va courir en Le Mans. Le constructeur automobile, fondé en 1948, est la première (et unique) marque allemande à participer à cette course d’endurance française au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L’annonce est non seulement nouvelle dans le monde du sport automobile, mais c’est également un affront politique. Juste quelques années après la guerre, les constructeurs automobiles allemands ne sont pas “vraiment” les bienvenus en France. Certes, au salon de l’automobile de Paris en 1950, Charles Faroux – directeur de la course des 24 Heures du Mans – a expressément invité Porsche à participer, mais ses compatriotes n’ont pas le même ressenti et méprisent les Allemands, suite à l’occupation. L’impulsion décisive pour Porsche de prendre part à ces courses se fait par Auguste Veuillet, le futur importateur exclusif Porsche France. Il veut participer à la course à bord d’une des Porsche. Il a l’intention de gérer également les questions d’organisations locales pour Porsche avec le directeur du sport automobile, Paul von Guilleaume. Pour l’équipe de course de Zuffenhausen, Teloché est un endroit idéal Mais où l’équipe de course Porsche va-t-elle être basée? Auguste Veuillet trouve un garage à Teloché, un petit village à 16,5 km du Mans, dans le sud Est de Mulsanne. Son propriétaire, Georges Després – dit “Jojo” – loue à l’équipe Porsche une partie de son atelier automobile. Cela ne constitue pas une décision facile pour Després, qui est critiqué par ses voisins et ses clients d’avoir amener des Allemands dans le village. Cependant, pour l’équipe de course de Zuffenhausen, Teloché est un endroit idéal. Ses voitures peuvent être conduites directement sur le circuit sans avoir à être chargées sur des camions ou sur des remorques. De plus, à l’époque, il y a encore une entrée arrière du circuit à la fin de la ligne droite des Hunaudières, permettant à l’équipe d’éviter la congestion à l’entrée principale. Ce garage a également été choisi pour une autre raison citée par Ferry Porsche dans sa biographie : la marque automobile “Delage y avait ses habitudes avant la Seconde Guerre Mondiale.” La course des 24 Heures du Mans 1951 a eu lieu les 23 et 24 juin 1951. Auguste Veuillet et Edmond Mouche ont conduit la Porsche 356 SL (exposée au Musée Porsche) à une victoire dans la catégorie des moteurs inférieur à 1100 cm3. La voiture était équipée d’un moteur 4 cylindres à plat développant uniquement 40 ch!!! Ils se sont classés à la 20e place au classement général: un résultat remarquable. L’annonce de cette première victoire de Porsche au Mans a fait le tour du monde et a fait grand bruit en France. Suite à cette victoire, la course des 24 Heures du Mans devient désormais une date fixe sur le calendrier des courses de l’équipe Porsche. En 1952 et en 1953, Porsche a engagé 3 voitures d’usine, des Porsche 356 portant les numéros 47, 50 & 51. En 1954, quatre voitures Porsche furent engagées : 2 Porsche 550 Coupé (n°44 & 45) et 2 Porsche 356 (n°46 & 49). Avec deux mécaniciens par voiture ainsi que le directeur de course et son personnel, l’équipe s’agrandit toujours plus et débarque chaque année à Teloché. Lors de leur présence, la rue du 8 Mais à Teloché est en effervescence. L’atelier de Porsche à Teloché fait parti de la légende Porsche Les villageois louaient leurs pièces, leurs chambres et même les chambres de leurs enfants à Porsche. Au fil des années, de nombreuses amitiés se sont créées, que cela soit avec les membres de l’équipe qu’avec les pilotes. D’ailleurs Jacky Ickx y passe chaque année lors des 24 Heures du Mans pour saluer ses amis. Aujourd’hui, en discutant avec les villageois présents à l’époque, de nombreuses anecdotes existent comme le fait que le garage n’avait pas de toilettes. Ainsi le personnel de l’équipe Porsche se rendait dans les logements des voisins du garage pour utiliser leurs WC. Personne ne se soucie lorsque les voitures bruyantes sont essayées à travers le village le matin ou le soir, ou quand l’équipe revient de ses essais après minuit. Au Café des Sports de Madame Peschard, le petit déjeuner attend l’équipe Porsche à sept heures du matin, et un repas du soir est également prêt, même si les membres de l’équipe reviennent tard du circuit. Avec l’avènement du Groupe C et de la fabuleuse Porsche 956 au début des années 1980, une nouvelle ère de compétition débute, qui demande plus de préparations techniques. Les mécaniciens travaillent dorénavant directement au camp des pilotes, juste à côté des camions qui transportent les voitures. Depuis, l’atelier de Porsche à Teloché est relégué aux pages de l’histoire. Porsche a utilisé ce garage durant 30 ans pour préparer ses nombreuses victoires au Mans, la première ayant eu lieu en 1970 avec la Porsche 917 K pilotée par Hans Herrmann et Richard Attwood. Les habitants de Teloché ont pu voir l’évolution spectaculaires des nombreuses voitures de course Porsche : 356 SL, 550 Coupé, 550 RS Spyder, 718 RSK, 904 Carrera GTS, 906, 907, 908, 911 Carrera RSR 3.0, 911 Carrera RSR Turbo, 914, 917, 917 K, 924 Carrera GTR, 924 GTP, 935, 936, … A ce jour, le garage, situé au 21 rue du 8 Mai à Teloché, existe encore et il a gardé une bonne partie de sa structure extérieure.

Source de l'article 4legend.com


 2016 - 2017 - Ruaudin Comme On Aime ​-

                             - Association loi 1901 -

                -  32 rue Maurice Ravel 72230 Ruaudin -

Tous droits réservés - Utilisation du Nom et Photos

Vous êtes le visiteur n°

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now